La démarche artistique – les Arabesques

La démarche artistique – les Arabesques

La démarche artistique – les Arabesques

La série d’art : Arabesques Spirituelles de Serely artiste peintre

Les Arabesques Spirituelles sont une série de peintures et de dessins que j’ai réalisé et que j’étoffe de jours en jours. Basée sur l’abstraction, je crée des formes à l’aide de lignes et de taches. Le principe est assez simple en soi mais permet d’utiliser une variété d’outils visuels. Le tout entraine le spectateur dans un jeu visuel, un labyrinthe, l’exploration de l’œuvre.

Comme Kandinsky, cette exploration du regard me permet de jouer avec la temporalité de l’œuvre. Et permet donc de créer un espace en trois dimension sur une surface en deux dimensions sans faire appel à la profondeur.

Jeu de pleins et de vides

Les lignes des Arabesques détachent la forme du fond, créant des espaces définis. Ces espaces vibrent, bougent, se détachent ou se fondent les uns dans les autres.

Chacun de ses espaces peut devenir porteur d’une idée, d’une sensation ou d’un concept spécifique. Selon le motif interne, sa disposition ou encore sa mise en place, le symbôle représenté change et varie d’expression ou de fonction.

Les formes organiques : une source d’inspiration

En effet, quelle plus belle muse que la nature ? L’art asiatique fait la part belle à la nature, et à son observation. On devine une connaissance intime de cette dernière et pourtant, les formes employées dans les estampes et les gravures sont très simples, épurées et minimalistes.

La diversité des formes de la nature me permet de rejoindre l’aspect symbolique de ces formes et de leur donner une fonction et un sens spécifique au sein de la peinture. Jouer par erxemple avec un motif d’aspect granuleux et terrestre permet de renvoyer à cet élément précisement. Jouer sur des lignes fluides et convergentes rappelle l’élément végétal, la croissance, la fertilité.

C’est l’idée majeure de cette série.

Tout peut devenir motif

Le visage humain peut devenir un motif, au même titre que les formes abstraites. Notre cerveau est surentrainé à le reconnaitre, de sorte qu’on voit des visages dans les nuages ou dans les creux de la tapisserie de Grand-Mère.

Quête de beauté et d’harmonie

Finalement, c’est bien le sens esthétique qui est mis à l’honneur dans cette série. Le noir et blanc, d’une sobriété et d’une élégance parfaites jouent parfois avec les couleurs, mais toujours dans une recherche harmonieuse. Parfois, un élément vient provoquer une disruption, une discorde, qu’il faut rééquilibrer. Et ce jeu est intéressant.

Peut-être avez-vous remarqué le champ lexical musical de ce dernier paragraphe ? C’est tout-à-fait voulu. Je suis synesthète, et mes sens se mélangent les pinceaux. Ainsi, il m’arrive assez souvent de représenter par mes Arabesques des sons ou des mélodies.

Et lorsqu’on parle de musique et de beauté… Pour moi, on parle d’âme. D’où l’aspect spirituel de ma peinture. Je laisse ainsi parler une approche élémentaire (voire “élémentale”) de la nature, en explorant des concepts comme “la Terre” ou “l’Eau” sous le filtre conceptuel et spirituel.